Oups, j’ai raté mon avion

Classé dans : Généralités, HorsJapon, Japon | 0

Comment rater son vol

Personne n’est à l’abri d’une erreur. Mais lorsqu’on planifie des vacances depuis des mois et des mois, pour la plupart des gens rater son avion c’est le pompon à moins que vous ne le vouliez. En effet, le vol est la première étape pour débuter votre voyage. Rater son vol, c’est rater son voyage. Ou pas?

Heureusement, on peut rater son vol de trois façons (ou plus!). Je vais vous les expliquer.

Premier moyen : rater son vol avant le départ

Vous avez décider de partir en automne et vous avez réserver vos chambres d’hôtels pour le 10 octobre.

Donc le 9 octobre, vous êtes contents car vous avez enfin terminé votre valise. Vous avez enfin imprimé votre itinéraire. Et là vous imprimez le sésame : votre billet d’avion. Et vous faites la dernière vérification obligatoire.

Et vous remarquez que votre vol c’est le 9 octobre et non pas le 10. Avec des sueurs froides vous tournez la tête vers l’horloge et vous comprenez une chose. Votre avion est bien parti mais sans vous. Dommage!

Cette erreur est dû en partie au décalage horaire. Bien sûr, l’autre partie, c’est vous. Donc les agendas, c’est utile.

Deuxième façon de rater son vol en escale

Pour des raisons multiples( carte fidélité de la compagnie, vols moins chers, problème de circulation sanguine, fumeurs,…), vous décidez de prendre un vol avec escales. En achetant le billet, vous avez bien vérifiés que le temps d’escale est supérieure à 50 minutes pour profiter de cette escale. L’escale choisie est même de 2h30. Que du bonheur!

En sortant de l’avion, vous vous rappelez de ne pas basculer votre téléphone en ligne, sinon le roaming c’est pour vous. En 2h30, vous avez le temps de visiter l’aéroport, faire de petits achats, aller fumer. Profiter un peu, quoi. Sauf qu’à 30 minutes du départ vous remarquez une chose extraordinaire sur votre billet. Vous n’êtes pas dans le bon terminal.

Pour arrivez au bon terminal, vous devez prendre la navette reliant les terminaux qui circulent en boucle. Arrivé dans le terminal, vous devez passer de nouveau par la sécurité où, bien sûr, attendent seulement des centaines de passagers.

Heureusement, un employé parle la même langue que vous et vous pouvez exposer votre situation. Seulement, d’un air désolé, il vous explique que vous avez raté votre avion. Car personne ne vous l’a dit mais pour prendre l’avion, il faut passer par le tarmac. Et la dernière navette est partie.

Vous insistez quand même car vous êtes à un vol de votre bonheur. Malheureusement même pour un passager on ne bloque pas des dizaines d’avions.

Deux solutions s’offrent à vous: acheter un billet aller/retour pour réussir à effectuer ce voyage ou payer un simple retour à la case départ.

Dernière manière : oublier la date du départ

Ce voyage vous en avez rêvé. Félicitations! Vous êtes en train de le vivre. Vous avez fait vos achats dernières minutes. Il ne reste plus qu’à les mettre dans la valise. Vous en aurez des choses à raconter.

En rentrant dans l’hôtel, vous voyez le réceptionniste qui vous salue avec de grands gestes. Vous êtes heureux : grâce à ce voyage vous avez gagné un contact. C’est beau, n’est-ce pas?

Bizarre! Vous n’arrivez pas à ouvrir la chambre avec votre carte magnétique. Ce n’est pas grave : votre ami le réceptionniste est là. Sauf que … vous aurez du rendre la chambre ce matin, le 25. Oui vous arrivez en France le 25 mais au Japon ce sera le 26 à votre arrivée. Ah! Décalage horaire quand tu nous tiens.

Récapitulons: voyage de rêve, beaux souvenirs, une nuit d’hôtel en plus et un billet aller/retour à acheter à la dernière minute. Qu’ajouter de plus?

Voilà, vous savez comment faire pour rater votre vol. Donc maintenant à vous de décider quel sera votre souvenir le plus marquant de votre voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.